Les falaises d’Étretat, un paysage hors du commun en Haute-Normandie

La ville d’Étretat, cela faisait un long moment que j’en parlais à ma moitié. Je voulais y aller absolument afin de voir les magnifiques falaises et pour le plaisir de quitter mon nid douillet, ne serait-ce que le temps d’une journée. Eh oui, en France, nous avons des endroits merveilleux qui sont tellement peu connus. Pour moi, Étretat en fait parti. C’est une ville du située en pleine Normandie. Nous avons donc pris notre véhicule et sommes partis sur un coup de tête. De Paris à Étretat, il y a trois heures et trente minutes de route et environ trente euros de péage, ce qui reste totalement raisonnable.

AU CŒUR DE LA VILLE

La ville d’Étretat est soulignée par son architecture du nord. Tout est à base de bois et de poutres ce qui caractérise le lieu. Nous avons profité de la simplicité des rues. Ne vous méprenez pas, le terme « simplicité » n’est pas du tout péjoratif. En vrai, il en ressort un quelconque apaisement, une ville sans histoire. Rien de mieux pour couper court au tintamarre de Paris, qu’une bonne balade pour découvrir le site. Vous verrez pas mal de petites boutiques ainsi que le marché couvert sur la place centrale, rempli de plaisirs régionaux. Peut-être repartirez vous avec les caramels et le petit calvados en souvenirs. En tous les cas, vous aurez forcément de magnifiques cartes postales avec les falaises.

Étretat

Étretat

Étretat

LES FALAISES

Elles ont été l’attrait de tellement d’auteurs et peintres. C’était le lieu par prédilection de Guy de Maupassant. Claude Monet a été enchanté par cet endroit qu’il a peint plusieurs tableaux à l’effigie des falaises, comme tout pleins d’artistes d’ailleurs. Les falaises sont inscrites dans le patrimoine culturel de la France. Elles sont en réalité au nombre de trois: la falaise d’Amont, la falaise d’Aval et la Manneporte. Elles ont chacune leurs caractéristiques.

La falaise d’Amont est la plus petite, la moins charismatique, si je puis dire. À son sommet, vous avez la chapelle de Notre-Dame-de-la-Garde. Elle est la figure emblématique des pécheurs et veille à leur protection. La falaise d’Amont est séparée des autres falaises par une longue plage de sable et de galets. Autrefois, les galets étaient ramassés pour servir à la production. De nos jours, le ramassage est interdit. Vous verrez également les vestiges d’un élevage d’huîtres au pied de la falaise d’aval. La ville exportait les huîtres pour la consommation de Versailles. Saviez-vous que la reine Marie-Antoinette raffolait des huîtres? Vous l’ignorez hein? Je vous rassure moi aussi ! Ce sont des petites découvertes sympathiques comme celles-ci que vous faites sur le lieu. La falaise d’aval est pour moi la plus impressionnante. Elle est remarquable, et ce, grâce à sa forme. Vous avez l’arche qui prend la forme d’un chas d’une aiguille et à ses côtés, un roc imposant haut de 71 mètres, surnommé « l’Aiguille ». C’est ici que les plus beaux clichés sont d’ailleurs réalisés. La dernière est la Manneporte. Manneporte signifie « Grandes portes ». En effet, cette falaise se distingue par un plus grand creux.

Les Falaises d'Étretat

P1080601

Les Falaises d'Étretat

P1080620

P1080626

P1080674

P1080721

P1080722

P1080723

P1080724

P1080725

P1080729

P1080730

L’ASCENSION, L’EXPÉRIENCE EN ELLE-MÊME

Nous ne sommes pas restés sur la plage pour admirer ces falaises. Non, cela serait bien trop facile et ne nous ressemblerait pas. Dans un esprit vagabond, nous avons donc entrepris l’ascension des falaises. C’est d’ailleurs ce que je vous invite à faire car c’est ce qui rend la balade plus intéressante. Vous prenez de la hauteur et un bol d’air frais pour les poumons en même temps. De plus, vous aurez des panoramas impressionnants sur la falaise d’Aval et la Manneporte. Nous avons donc escaladé la falaise d’aval. La montée est à pic mais vaut le détour. Nous avons pris, à vu de nez, une heure. Bien sûr, il faut mettre les choses dans leur contexte : comme tout bons touristes, nous nous sommes arrêtés à chaque pas pour faire des photos et puis, j’ai beaucoup parlé, ce qui rends effectivement la montée un peu plus longue.

Pour ceux qui n’aiment pas l’altitude, vous pouvez aussi profiter du décor aux pieds des falaises. Avant d’atteindre l’Aiguille, vous verrez des bassins d’eau douce. À un point donné, vous arriverez à ce qu’on appelle le « Trou de l’Homme ». Ce passage permet d’atteindre la deuxième plage et de profiter de la vue avec la Manneporte. Le coucher de soleil est fantastique.

Si je peux me permettre de vous faire une recommandation, pensez au froid. Effectivement, cette semaine, les températures sont remontées. Sauf que j’y ai été, il y a deux semaines. On est face à la mer, le vent n’est pas des moindres. J’avais littéralement les mains gelées. D’ailleurs, nous nous sommes promis d’y retourner en été car il fera meilleur et le soleil se couchera moins tôt.

P1080630

P1080646

P1080658

P1080671

P1080673

P1080683

P1080691

P1080693

P1080694

P1080698

P1080700

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s