La Fabrique de Laque Phuong Nam à Hô Chi Minh

Je suis sûre que vous avez déjà vu des tableaux ou des vases de nacre. Peut-être même que certains ornent votre salon. Mais savez-vous qu’il y a un travail incroyable pour fournir une de ces pièces?

Nous nous sommes rendus dans une fabrique de laque de Phuong Nam à Hô Chi Minh afin de le découvrir.

P1080852

En vrai, je vous ai parlé de tableaux et de vases, mais en réalité, vous trouverez toute sorte de pièces, de meubles qui raviveront votre maison. Chaque pièce est unique et demande un travail minutieux. Je vous en parle aujourd’hui parce que ces sujets font parti de la culture et de l’art vietnamien. Vous en trouverez possiblement sur votre chemin ou chez l’habitant.

LE PROCÉDÉ DE BASE

Nous avons donc été accueilli par une charmante dame qui nous a expliqué le procédé. Comment font-ils pour obtenir de si belles pièces?

Tout débute à partir d’un morceau de bois. Afin d’avoir un rendu de qualité, celui-ci sera laqué sept fois. Entre chaque étape, le bois sera poncer pour avoir un rendu lisse et uniforme. Pendant l’étape de séchage de la laque, sont préparés les morceaux de nacre qui vont constituer le dessin. Vous savez que la nacre provient d’un coquillage? C’est la couche irisée à l’intérieur d’un coquillage. À l’aide d’une scie, plusieurs dessins sont découpés de ses fameux coquillages. Les motifs sont rajoutés à la main ou au pinceau et demande de la minutie. L’on peut rajouter par exemple les yeux, les nerfs des fleurs, la verdure pour se rapprocher de la réalité. Une fois les motifs collés sur le tableau, il ne faut pas oublier la gaze de coton à appliquer afin que l’ensemble soit plus résistant au fil des années. Pour finir le tout, nous poncerons une dernière fois.

Dis comme cela, l’ensemble à l’air assez simple. Pour un petit tableau, cela peut prendre deux semaines. Toutefois, plus le sujet est grand plus il demande de temps. Pour des grands tableaux, la finition peut prendre environ cinq mois.

P1080812

P1080819

P1080826

P1080829

P1080834

P1080836

P1080843

MAIS AUSSI QUELQUES VARIANTES

Effectivement, il y a la construction de sculptures avec le coquillage de nacre. Toutefois, les vietnamiens utilisent aussi la coquille d’œuf. J’ai été un peu étonnée du procédé, mais je trouve le rendu final beaucoup plus intéressant. Ce sont de vrais créateurs. Ils émiettent une multitude d’œuf de Kan qu’ils collent au fur et à mesure sur le tableau. Le travail est tel qu’il forge le respect. Pour donner un effet d’ombre, ils brûlent les coquilles d’œuf. Ils finissent les sujets de la même façon qu’avec la nacre, c’est-à-dire par la gaze de coton et le ponçage.

P1080821

P1080827

P1080822

p1080842.jpg

p1080845.jpg
Vous imaginez les milliers de morceaux d’œuf pour faire ce tableau?

P1080848

ET SI VOUS SOUHAITEZ ACHETER?

La fabrique est constituée d’une grande boutique à l’étage où vous pouvez vous offrir un nombre incalculable de sujets. Il y en a pour tout les goûts. Pour les meubles volumineux, ils vous font l’expédition à votre adresse. Ils ont également un site où vous pouvez commander en ligne si vous le souhaiter.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s